Crise du logement en Andalousie : 160.000 nouveaux logements nécessaires

par Guillaume Ottogalli
publié le
5
/
07/2024
à
11:17
Couple se tenant par la main dans une rue pietonne

Le promoteur immobilier Culmia a présenté son rapport « Accès au Logement : Objectif Andalousie » lors de la VIII Rencontre Immobilière à Gibralfaro, organisée par FADECO. Ce rapport met en lumière le taux d'effort des familles dans les principales capitales de province andalouses et examine l'évolution des prix du marché locatif ainsi que la demande.

Le rapport souligne un besoin urgent : l'Andalousie nécessite 160 000 logements supplémentaires, répartis entre logements abordables et publics, ainsi que 39 000 logements nécessitant des aides pour promouvoir le marché du build to sell. Pour répondre à cette demande, une investissement public de 7,731 milliards d'euros est estimé, réparti en 386,5 millions d'euros annuels sur 20 ans, ce qui représente 0,21 % du PIB andalou.

Détails provinciaux : Malaga en tête Malaga se distingue comme la province ayant le plus grand besoin d'investissement, nécessitant un tiers du total des logements nécessaires, soit une investissement annuel de 124,2 millions d'euros. Elle est suivie par Cadix (74,6 millions), Séville (68,2 millions), Almeria (45,2 millions), Grenade (26,9 millions), Cordoue (23,3 millions), Jaén (11,5 millions) et Huelva (12,7 millions).

Pour les logements abordables, l'investissement projeté sur 20 ans s'élève à 1,248 milliard d'euros, destiné à développer 43 600 logements dans les capitales de province, avec une demande annuelle de 2 180 logements et une investissement de 62 millions d'euros par an. Dans ce domaine, Malaga requiert 9 677 nouveaux logements pour location abordable, avec une investissement de 202 millions d'euros.

Rentabilité et soutien public Malaga dispose d'un module général de logement protégé de 8,04 euros par mètre carré utile. Pour attirer les investissements, le rapport propose un plan d'aides à la construction et au financement du segment des logements en collaboration public-privé, avec un budget de 22 500 euros par logement. Ce soutien est crucial pour éviter une rentabilité à long terme de 5 %, inférieure au standard du marché, et atteindre un 8 % attractif pour les investisseurs.

Taux d'effort : Un problème croissant Le taux d'effort, le pourcentage des revenus familiaux destiné à la location, atteint à Malaga un alarmant 66,8 %, dépassant la moyenne andalouse de 49,3 % et l'espagnole de 34,5 %. Cette situation est aggravée par l'augmentation des prix et le manque d'offre, soulignant la nécessité de solutions urgentes comme la location abordable ou le logement public, avec des prix autour de 500 euros mensuels.

Défis et recommandations Bien que le budget public dédié au développement des logements devrait être de 0,45 % du PIB, en Andalousie ce pourcentage se situe autour de 0,2 %, en raison des limitations de capacité productive et de disponibilité de terrains. Francisco Pérez, PDG de Culmia, souligne la nécessité d'une collaboration efficace entre les acteurs du secteur pour réaliser des projets de logements abordables et publics.

Dans un contexte où la production de logements en espagne a chuté de 86 % depuis 2006 et où seulement 10 % des logements sont protégés, principalement issus de l'investissement privé, le déficit annuel de 20 000 logements abordables est un défi incontournable. Les ménages avec des salaires entre 1 000 et 2 000 euros sont les plus vulnérables, avec des taux d'effort disproportionnés nécessitant une intervention immédiate.

En résumé, le rapport de Culmia met en évidence une crise d'accès au logement en Andalousie qui doit être abordée de toute urgence par des politiques publiques efficaces, un investissement privé incité et une approche collaborative pour développer un parc de logements abordables et durables.

En résumé

  • Rapport « Accès au Logement : Objectif Andalousie » de Culmia présenté à Gibralfaro
  • Besoin de 160 000 logements supplémentaires en Andalousie
  • Investissement public nécessaire de 7,731 milliards d'euros sur 20 ans
  • Malaga est la province la plus touchée avec une demande annuelle de 124,2 millions d'euros
  • Plan d'aides proposé pour attirer les investissements privés
  • Taux d'effort des familles à Malaga atteint 66,8 %
  • Francisco Pérez appelle à une collaboration efficace pour des logements abordables

Devenez propriétaire en Espagne simplement

GoEspagne vous accompagne du début à la fin de votre opération immobilière : le tout en français.

Sérénité

On trouve le bien idéal selon vos objectifs de vie, et on vous accompagne jusqu’à la signature.
Vous signez.
On vous accompagne après la signature.

Sécurité

On s’assure que votre projet est sécurisé et bien ficelé pour mieux protéger vos intérêts et vous éviter les surprises.
Nous sommes là pour défendre vos intérêts.

Dématérialisé

Réalisez tout votre projet sans bouger de chez vous.
Nous sélectionnons les biens, et vous obtenez des comptes rendus de visites détaillées.